Michalon-Traduction

        Domaines de traduction

jardin-shirata

Le volume relativement modeste, comparé à l'anglais, des traductions du japonais vers le français font qu'un traducteur japonais français est rarement spécialisé dans un seul secteur technologique, il doit pouvoir s'adapter rapidement à tout domaine nouvellement abordé.

Ainsi, la traduction technique du japonais vers le français nécessite une recherche terminologique sérieuse et précise afin d'employer les termes adéquats aux différents domaines concernés.
Elle demande aussi, étant donné l'évolution rapide, au fil des ans, des techniques et donc de la terminologie, une connaissance de base et une capacité d'adaptation qui ne s'acquiert qu'avec l'expérience.

Ma formation et mon parcours professionnel m'ont permis d'acquérir cette aptitude à aborder n'importe quelle spécialité sans être dépaysé.

Principaux domaines sur lesquels j'ai travaillé (avec utilisation du logiciel Trados d'aide à la traduction) :

• Brevets : Verrerie industrielle, automobile, pyrotechnique, pharmaceutico-médical (collagène, appareils médicaux, médicaments à désintégration rapide), cosmétique, nucléaire (analyse de composition en nucléides), industriel (déphosphoration de l'eau, caoutchouc diène, récupération de la β-amylase), etc.

• manuels : informatique, motocyclette, verrouillage de sécurité (porte d'accès), maintenance d'appareillages, machines outils, etc.

• brochures ou articles : agriculture et nourriture biologique, médecine intégrée, industrie (Revêtement en tricot, remblais et barrages, etc.), transfert de droits sur brevet …

• Documents administratifs : extraits d'acte de naissance, état civil, dédouanement de véhicule …

• Economie finance : documents pour le Jetro, appels d'offres

• Comptabilité : compte de résultat, bilan.


Avec Haruko Michalon, vers le français et vers le japonais :

• Documents multimédia, vidéo

• Général : œnologie (dégustations, présentation des vins, des régions, etc.), tourisme (brochures d'hôtels, site Internet d'hôtels, restaurants, agences de tourisme, sites officiels de villes, etc.), Culturel (sites artistiques, écoles d'art, ateliers, écoles de langues), Mode (école de mode, boutique en ligne, publicités, articles, brochures), …

• Lettres ou suivis d'e-mail professionnels.

• Documents personnels : lettres privées, poèmes, documents confidentiels et personnels, de caractères japonais pour un usage personnel.